Extrait du serment des Frères Musulmans

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

C’est aujourd’hui l’anniversaire de la fondation, par Daech, du nouveau califat. Al-Qaïda étant un sous-produit des Frères Musujlmans, et Daech étant une branche d’al-Qaïda, il ne serait pas mauvais de méditer en ce jour sur cette partie du serment qu’Hassan el-Banna, grand-père de Tariq et Hani Ramadan, faisait prononcer à ses hommes lorsqu’il leur faisait subir leur initiation:

“5) Je crois que le musulman a le devoir de faire revivre l’Islam par la renaissance de ses différents peuples, par le retour de sa législation propre [la charia], et que la bannière de l’Islam doit couvrir le genre humain et que chaque musulman a pour mission d’éduquer le monde selon les principes de l’Islam. Et je promets de combattre pour accomplir cette mission tant que je vivrai et de sacrifier pour cela tout ce que je possède.

6) Je crois que tous les musulmans ne forment qu’une seule nation unie par la foi islamique et que l’Islam ordonne à ses fils de faire le bien à tous ; je m’engage à déployer mon effort pour renforcer le lien de fraternité entre tous les musulmans, et pour abolir l’indifférence qui existent entre leurs communautés et leurs confréries.

7) Je crois que le secret du retard des musulmans réside dans leur éloignement de la religion, que la base de la réforme consistera à faire retour aux enseignements de l’Islam et à ses jugements, que cei est possible, si les musulmans oeuvrent dans ce sens, et que la doctrine des Frères Musulmans réalise cet objectif.”

Cet extrait du serment qu’Hassan el-Banna faisait prononcer à ses hommes lorsqu’il leur faisait subir leur initiation, permet de comprendre la stratégie de l’UOIF (MF) et de Tareq Oubrou, qui n’ont jamais renié le fondateur.

Et de Tariq et Hani Ramadan qui le louent.

Que ces deux frères aient ou non subi une initiation importe peu, puisque leur père Saïd en a subi une, lui. Il a prononcé ces paroles, et il a éduqué ses fils en fonction de son serment. Et c’est lui qui a introduit les Frères Musulmans en Europe.

Le résultat permet de mesurer l’importance de son activité, notamment souterraine.

Lina Murr Nehmé, 29 juin 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin
Phrase célèbre d’Hassan el-Banna, reprise avec son portrait. (AZ quotes.)

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Fatiha Boudjahlat: “Ne pas être voilée ne signifie pas être dénudée”

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

“Ne pas être voilée ne signifie pas être dénudée” fait remarquer Fatiha Boudjahlat. Malheureusement, dans les manuels sur le voile tant propagés par les Frères Musulmans (dont fait partie l’UOIF, renommée “Musulmans de France”, qui a appelé à voter Macron), il est bien spécifié que “tout le corps de la femme est nudité [awra] sauf son visage et ses mains”.

On se rappelle que quelqu’un avait dénoncé Henda Ayari à Facebook sans son voile, comme étant “nue” !

Lina Murr Nehmé, 19 mai 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Charia et esprits éclairés

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin
Voilà où mène l’esprit des lumières chez certains oulémas de l’entourage des Frères Musulmans! Un homme enseigne à des filles voilées. Je suppose que les lumières, ici, vont jusqu’à ne pas exiger l’application de la charia qui stipule qu’un homme ne peut pas s’isoler avec une (ou des) femme(s) sans la présence de sa mère, de sa femme, de sa fille ou de sa petite-fille.

Tel n’a-t-il pas été le cas de Tariq Ramadan?

A signaler qu’un homme peut enseigner à des adolescentes visiblement pubères, mais l’inverse n’est pas vrai.

Lina Murr Nehmé, 26 juin 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Le burkini et la charia

La charia interdit la promiscuité et interdit aussi le vêtement moulant. Comme quoi le burkini comme le voile en France, ne sont pas portés par vertu, mais comme une manière hypocrite de faire la nique aux Français.

Lina Murr Nehmé, 26 juin 2019

Le vrai burkini

[wseshare]
Quelqu’un a jugé que le mot “burkini” n’allait pas parce qu’il contenait “burqa” et que le costume ne contenait pas de burqa. Ni de robe longue empêchant la femme de nager (mais peut-être est-ce voulu par un mari voulant se débarrasser d’elle?)

Voilà. Les stylistes de Shahba Wear — entreprise alépine qui par ailleurs fabrique aussi des pantalons déchirés et des décolletés — ont résolu le problème: tunique plus pantalon plus burqa.

Mais pourquoi les mains et les pieds sont-ils visibles? C’est trop de nudité. A quand les gants attachés aux manches, les chaussettes attachées au pantalon?

Lina Murr Nehmé

[wseshare]

syndrome de Stockholm dans les églises

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

La stratégie d’Emmanuel Macron a bien réussi. En réunissant les évêques aux Bernardins, il s’est fait de la publicité auprès du public chrétien pratiquant, et des prêtres de paroisse.

L’un d’eux nous a dit dans un sermon: “J’ai écrit au président Macron pour lui dire que nous priions pour lui.” C’est très bien de prier pour les gens. Mais la question que j’aurais posée à ce curé, s’il en avait eu envie, aurait été: “Si quelqu’un d’autre avait été élu, est-ce que vous lui auriez écrit pour lui dire que vous priiez pour lui?”

Je connais la réponse. Il aurait probablement prié pour lui, mais il ne lui aurait pas écrit. Car pour écrire à quelqu’un, il faut être proche de lui et de ses idées. C’est le cas de ce curé, très aimé à gauche.

À force de se faire insulter, caricaturer, accabler, les chrétiens de France finissent par penser comme ceux qui les persécutent. C’est le réflexe du dhimmi, le syndrome de Stockholm à l’échelle nationale. A force de voir dénigrer tout ce qui était leur religion, ils se rangent du côté de leurs persécuteurs, dans l’espoir d’avoir moins de coups, dans l’espoir qu’on dise: “Il est chrétien, mais il est bien: il est des nôtres”.

Tant de chrétiens de France veulent prouver qu’ils ne méritent pas cette accusation de fachos ou de réacs que leur jette une partie de la gauche à tout venant! Donc ils se disent à gauche sans réfléchir aux complicités de la gauche progressiste au pouvoir, avec toutes les espèces de bourreaux possibles et imaginables. Se souvient-on du passé vichyste de François Mitterrand? Se souvient-on de la phrase de Fabius qui disait que Nosra, c’est-à-dire al-Qaïda en Syrie, “fait du bon boulot”? Ce même Fabius avait flatté le père de Bachar el-Assad; et le père de Bachar était l’homme qui avait fait la guerre du Liban. La gauche avait aidé Hafez el-Assad à tuer la démocratie libanaise, et elle l’avait couvert lorsqu’il avait envahi le palais présidentiel qui, la veille encore, était entouré de manifestants venus protéger leur démocratie. François Mitterrand fut le seul Président du monde libre à s’abaisser à rendre visite à ce dictateur. Et c’est le même François Mitterrand qui avait accepté, avant la guerre d’Irak en 1990, d’envoyer la flotte française opérer le siège hermétique de l’Irak, violant ainsi la loi internationale qui interdit le siège qui a pour but d’affamer des civils.

Et la gauche méprise les chrétiens! Macron, qui vient de la gauche et ne l’a quittée que pour se présenter aux élections, Macron au sujet duquel Hollande disait: “Macron, c’est moi!” Macron n’a pas fait d’alliance avec les chrétiens avant les élections. Il savait que ces dhimmis allaient voter pour lui dans tous les cas, par peur d’être assimilés aux Le Pen. Mais il en a fait avec l’UOIF, c’est-à-dire les Frères Musulmans, qui ont appelé à “voter massivement” pour Macron afin de faire barrage à Le Pen.

S’allier avec les Frères Musulmans contre les Le Pen? Mais plus facho que les Frères Musulmans, tu meurs! Ce sont eux qui veulent bâtir un Etat mondial fondé sur le principe de la race supérieure et des châtiments corporels! Et pour cela, ils veulent envahir les autres nations! (Lire à leur sujet leur histoire et leurs textes fondateurs dans mon livre Fatwas et Caricatures).

Donc, Macron ayant fait alliance avec l’UOIF au programme fasciste pour qu’elle appelle à voter massivement pour lui, a vu venir le moment de tenir ses promesses électorales faites à l’UOIF. C’est alors qu’il s’est souvenu de l’existence des chrétiens de France, pourtant beaucoup plus nombreux que les musulmans. Et Macron a rassemblé les évêques, et leur a fait ce sermon si laborieux aux Bernardins. J’avais annoncé à l’époque que si Macron rassemblait les évêques, ce serait immanquablement pour pouvoir ensuite s’en prévaloir pour octroyer des avantages à l’UOIF (note 1).

Ce sermon, qui a suscité les risées des intellectuels, a eu un effet foudroyant sur les personnes simples, qui sont influencées par un clergé très à gauche — lequel, nourri par une propagande antichrétienne, veut prouver qu’il n’est pas ce qu’on dit qu’il est.

Culpabilisation quand tu nous tiens! D’après un sondage Ifop pour la Croix, 37% des catholiques pratiquants auraient voté pour la liste de Macron aux élections européennes. Un chiffre qui monte à 43% chez les pratiquants réguliers.

Les catholiques pratiquants ont voté à 22% pour la liste LR, à 14% pour la liste RN (Le Pen), et à 10% pour la liste EELV (les Verts). Les Républicains, pourtant dirigés par un chrétien, sont laminés.

Note 1: Article du site, enrichi d’une vidéo et de commentaires:
https://linamurrnehme.com/2018/discours-des-bernardins-macron-inaugure-le-communautarisme/

La première version de cet article n’a pas été modifiée sur Facebook:
https://www.facebook.com/linamurrnehme/photos/a.1569102826655937/2127328957499985/

Lina Murr Nehmé, 28 mai 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Voir aussi les tweets destinés à plaire à l’Eglise et qui ont déplu aux non-chrétiens:
https://twitter.com/LeHuffPost/status/983606794911133696

La sénatrice qui voulait son cadeau

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Nathalie Goulet et Anouar Kbibech… et les autres

La sénatrice Nathalie Goulet, qui préside le groupe d’amitié France-Pays du Golfe, aurait, d’après #ChristianChesnot et #GeorgesMalbrunot, perçu une rétribution de la part de l’Arabie saoudite, et se serait plainte auprès du bureau de l’ambassadeur du Qatar “de n’avoir pas reçu son cadeau”.

Mme Goulet a traîné les deux journalistes en justice
et gagné son procès parce que les deux journalistes n’avaient pas pu
prouver leurs dires de façon absolue, et pour cause: aucun diplomate ayant susurré cette information, ne voudra la confirmer en prêtant serment devant la cour.

Pourtant, si madame Goulet s’amuse à organiser des iftars républicains
permettant aux chefs des associations financées par les rois arabes
(Anouar Kbihech représente l’obédience marocaine), de rencontrer des
sénateurs, on comprend qu’elle puisse espérer — ou réclamer — des
cadeaux en échange de ses services.

Nous savons tous combien les rois orientaux sont généreux quand il s’agit de bakchich. Et chiches quand il s’agit des droits des citoyens, notamment en matière de liberté religieuse.

Lina Murr Nehmé, 27 mai 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Quand l’UOIF se réjouit de la défaite de son candidat

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Frédéric de Prusse disait à propos de Voltaire: “On presse le citron, et on jette l’écorce.”

Voltaire en avait été vexé. Macron sera-t-il vexé de cette affiche trouvaée sur la page Facebook de l’ex-UOIF? (avec les visages trafiqués pour paraître grotesques sans cesser d’être reconnaissables.)

Lina Murr Nehmé, 27 mai 2019

Quand l'UOIF se réjouit de la défaite de son candidat

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

A Sevran, “Iftar républicain”

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

A Sevran, un “iftar républicain” ou rupture de jeûne musulman, a eu lieu peu avant les élections (jeudi 23 mai) au niveau de la mairie. Occasion de faire des discours.

Lina Murr Nehmé,

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Non à la fermeture des églises en Algérie !

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Quel que soit le nom du vainqueur de cette élection, nous devons tous lui demander des comptes. Car en France, la liberté religieuse est garantie. Mais la France peut-elle autoriser, sous prétexte de liberté religieuse, qu’on impose aux musulmans de France des textes qui, contrairement à la loi, visent à implanter dans les cerveaux le sexisme, le racisme, l’antisémitisme, et à convaincre les hommes que leur devoir est de battre les femmes si elles ne se voilent pas, ou si elles sortent sans la permission de leur mari? Ou si, simplement, elles “le prennent de haut”?

Il faudra exiger du candidat sortant:

1- qu’il applique la loi qui interdit cette littérature.
2- qu’il demande des comptes à l’Algérie concernant la fermeture des églises, alors que la France a autorisé la construction de centaines de mosquées maghrébines en quelques années — sans compter celles construites par les autres.

Identité de traitement, réciprocité. Nous ne pouvons pas fortifier des régimes qui persécutent des gens pour leurs idées.

Lina Murr Nehmé, 26 mai 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin