Category Archives: Edith Stein

Le 9 août

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Les nazis prônaient une religion païenne semblable à la mythologie des opéras de Wagner. Son inspirateur Alfred Rosenberg était ouvertement païen, et le ministre Himmler mit au point un rituel nazi ouvertement païen. Hitler lui-même méprisait le christianisme et vouait son admiration aux héros de Wagner, qui reflétaient son idée de la race supérieure.

Hitler en avait surtout contre l’Église catholique: le fait d’écouter Radio Vatican pouvait valoir à un Allemand la mort.

Mais surtout, il en avait contre les juifs, qu’il décrivait comme une race inférieure. Mais pour ne pas s’aliéner le public allemand, il se prétendait chrétien. Il devait avoir de gros problèmes en pensant que le Christ et sa mère dont se réclamaient les Allemands — ainsi que leur ancêtre David — étaient des juifs.

Parce qu’Hitler prétendait les juifs inférieurs en tant que race, il faisait arrêter à la fois les juifs et ceux d’entre eux qui s’étaient convertis au christianisme.

La religieuse Edith Stein se retrouva donc à Auschwitz, où elle fut martyrisée en 1942, le 9 août. La phrase sur cette photo d’Edith Stein est tirée d’une lettre écrite par elle au pape dès 1933 déjà, pour lui demander d’intervenir contre le nazisme… :

“Etant une enfant du peuple juif… et aussi une enfant de l’Eglise catholique, j’ose parler au Père de la chrétienté de ce qui opprime des millions d’Allemands.”

En ce jour qui est aussi l’anniversaire de la destruction des deux Temples de Jérusalem, par les Chaldéens (-586), et par les Romains en 70, solidarité avec les juifs.

Solidarité aussi avec les chrétiens persécutés, peut-être nulle part autant qu’au Japon, où ils furent pourchassés et exterminés dans des tortures horribles durant 400 ans, et où ils survécurent sans même avoir de prêtres, se fabriquant des statues du Christ et de la Vierge déguisés en Bouddha et en sa mère, et les appelant “le Bon Dieu du placard” car ils les cachaient dans des armoires.

Ces rescapés du génocide des chrétiens du Japon vivaient surtout à Nagasaki, où la bombe atomique les frappa un 9 août aussi, tuant 70.000 à 100.000 personnes.

Lina Murr Nehmé, le 9 août 2019.

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin