Category Archives: Bagdadi

DAECH est-il fini ?

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

On vient d’annoncer que Daech ne contrôle plus qu’1% du territoire syro-irakien.

Cela n’est pas tout à fait exact. Car si Daech ne se bat plus que dans un petit réduit près de la frontière irakienne, cela ne veut pas dire qu’il soit fini, loin de là. Encore moins, que l’Etat islamique le soit. Car cet Etat, le califat, étant à vocation mondiale, peut avoir n’importe quelle organisation, n’importe quelle tribu à sa tête. Il peut être dirigé de n’importe quelle capitale. Même si Daech était fini, l’Etat islamique ne le serait pas. Il ne peut pas l’être tant que les passions actuelles dans le monde seront aussi violentes.

D’ailleurs, Daesh n’est pas du tout fini, il a juste fait un redéploiement. Il s’est retiré du Proche-Orient pour envoyer ses forces conquérir du terrain ailleurs, en Asie orientale et en Afrique. Partout, il fait des alliances avec les terroristes locaux, comme il avait autrefois fait en Irak et en Syrie. Il reconstitue ainsi ses forces, il remplace ses morts et ses déserteurs syriens et irakiens, par des Asiatiques et des Africains. Tant lui que les chefs d’Etat occidentaux ont intérêt à ne pas mettre ceci en lumière. Lui y a intérêt parce qu’il a besoin de travailler dans le secret avant de se dévoiler soudain dans sa puissance. Et eux y ont intérêt parce qu’ils ne veulent pas passer pour des perdants, ils perdraient les élections, après tout ce qu’ils ont fait payer au contribuable pour mener la guerre en Syrie et en Irak. Obnubilés par les approvisionnements en pétrole, ils laissent Daech gagner des territoires aux Philippines, au Myanmar, au Nigéria, au Tchad et ailleurs. Comme si ces pays, leurs citoyens et leur souffrance, n’avaient pas de valeur. Pour le califat, d’ailleurs, ils représentent des conquêtes plus importantes que les territoires que Daech a perdus en Irak et en Syrie. À partir de ces pays, il compte reprendre l’offensive mondiale une fois que les Américains se seront retirés du Proche-Orient. Ce qui arrivera tôt ou tard.

Cette carte montre la situation de Daech en Syrie fin 2018, c’est-à-dire il y a quelques semaines. Cela n’a pas beaucoup changé: plus que d’une présence sur le terrain, Daech dispose de régions amies en Syrie ou en Irak. Ce sont essentiellement celles dont l’EI a “nettoyé” la population, et où il a distribué du bakchich aux chefs, et des vivres aux habitants.

Ces régions amies se rabattront sur Nosra si le califat de Daech venait à disparaître. Ce n’est pas le cas, nous l’avons dit : Daech, existe encore. Vous pourrez dire que Daech est fini le jour où Nosra se donnera le nom de califat. Tant qu’elle ne l’aura pas fait, c’est que Daech sera encore le plus fort, et il ne peut y avoir deux califats au monde. Les médias occidentaux peuvent raconter ce qu’ils veulent. Les habitants, les terroristes, les islamistes savent ce qu’il en est réellement.

Il faut se rappeler qu’à terme, le but du fondateur d’al-Qaïda Oussama Ben Laden — tout comme celui d’Hassan al-Banna et de Saïd Ramadan (respectivement grand-père et père de Tariq Ramadan) — a toujours été l’établissement du califat pour une invasion mondiale. Le différend entre Ben Laden et Zarqawi, chef de la branche “al-Qaïda en Irak”, reposait sur un problème de “timing”. Ben Laden voulait ne proclamer le califat qu’une fois devenu très fort, alors que Zarqawi voulait le proclamer immédiatement. Finalement, Zarqawi est mort avant Ben Laden, et c’est le successeur de Zarqawi, Baghdadi, qui proclama le califat en donnant ce nom à “al-Qaïda-Irak”.

Auparavant, al-Qaïda-Irak avait obligé les organisations sunnites irakiennes à s’allier avec elle, et elle a donné à l’ensemble le nom d'”Etat islamique-Irak”.

Puis elle s’est donné le nom de Daech, acronyme d'”Etat islamique en Irak et à Cham”.

(“Cham”, c’est l’ensemble formé par le Liban, la Syrie, la Jordanie, Israël et la bande de Gaza.)

Daech a pris ce nom parce que la branche qu’elle avait envoyée fonder un Etat islamique à Cham, s’était révoltée contre Baghdadi. Cette organisation s’est révélée au public en se donnant deux noms: “al-Qaïda-Cham”, et “Jabhat Nusrat ech-Cham”, c’est-à-dire “Front d’aide aux gens de Cham”. Elle s’est donné plusieurs noms par la suite, mais le peuple continue à l’appeler “Nosra”.

Daech demeure la plus puissante des branches d’al-Qaïda, si l’on tient compte de ses conquêtes orientales et africaines — et Daech sait qu’en se dispersant ainsi, elle entraîne l’Occident à se battre sur un terrain sur lequel il ne peut pas le suivre. Ce qui le prouve, c’est l’effacement de Nosra, la rivale qui, au Levant, fait le nécessaire pour remplacer Daech. Son but est le califat et l’invasion mondiale. Car Nosra, comme Daech, demeure une branche d’al-Qaïda. Toutes deux ont porté le nom d'”al-Qaïda” durant des années, et ne se sont coupées de l’organisation mère que pour des raisons stratégiques.

Tant que le chef de Nosra ne se sera pas fait plébisciter calife comme avait fait celui de Daech avant lui, c’est que le califat de Daech est encore assez puissant pour ne pas pouvoir être supplanté.

Lina Murr Nehmé, 7 février 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Attentat contre l’église Saint-Menas

Daesh a revendiqué l’attentat contre les coptes dans l’église Saint-Menas. Mais rien n’abattra ces chrétiens de vieille souche qui ont résisté à plus d’un millénaire de mauvais traitements. La force ne consiste pas à rester en vie à tout prix, elle consiste à garder la tête haute et à mépriser ce qui veut vous avilir moralement.
لقد تبنت داعش مقتل الأقباط في كنيسة مار مينا. لكن لا شيء سيحطم هؤلاء الذين ظلوا صامدين بالرغم من اضطهاد دام أكثر من ألف سنة. إنما القوة لا تكمن في البقاء على قيد الحياة مهما كلف الأمر، بل في رفع الرأس واحتقار كل ما يحاول إذلال روحك. والقوة هي أن يدافع المرء عما هو مقتنع منه

Lina Murr Nehmé, 31/12/2017

EIL, Daesh, ISIS, quel pays est-ce là?

L’Occident l’appelle EIL, ISIS ou ISIL. Mais son nom est Daesh, al dawlat al islamiyyat fil Irak wa Bilad el-Cham (Etat islamique en Irak et dans le Bilad el-Cham).

Bilad el-Cham est le nom que les Arabes donnaient, et donnent encore aux pays que nous appelons Liban, Syrie, Palestine, Israël, Jordanie.

L’invasion d’Israël et de la Jordanie fait donc partie du plan d’origine de Daesh, tout autant que l’invasion du Liban, de la Syrie et de l’Irak, auquel Daesh travaille en ce moment.

Maintenant, Daesh se donne le nom de califat et prétend octroyer à son leader, Bagdadi, la souveraineté sur le Monde entier.

Baghdadi Bagdadi

Les Etats-Unis d’Amérique font partie de son plan de conquête. C’est ce que Bagdadi avait signifié quand il avait dit aux soldats américains: “Je vous verrai, messieurs, à New York!”

Pour attirer l’attention sur son intention to take New York, j’avais placé le mot ci-dessous sur Facebook, quelques jours après que Bagdadi se soit proclamé calife.

Bagdadi See you in New Yorkpost

Sous le mot, j’avais mis cette photo tirée d’un reportage de CNN qui rapportait ces derniers mots dits par Bagdadi aux Américains qui le gardaient prisonnier en Irak.

Bagdadi See you in New Yorkphoto

Bien avant la fondation de Daesh, Bagdadi rêvait déjà de devenir calife et de capturer New York…

Lina Murr Nehmé

ISIS, ISIL, DAESH : what country is that?

Call it ISIS, ISIL or EIL, it’s real Arabic name is Daesh, al dawlat al islamiyyat fil Irak wa Bilad el-Sham (Islamic State in Iraq and Bilad el-Sham).

Bilad el-Sham is the name that was (and still is) given by the Arabs to the countries we call Lebanon, Syria, Palestine, Israel, Jordan.

So the invasion of Israel and Jordan is in the original plan of Daesh, as well as the invasion of Lebanon, Syria and Iraq.

Now, Daesh calls itself “Caliphate” or “Islamic State”, thus claiming a global sovereignty for its leader, Baghdadi.

Baghdadi Bagdadi

The United States is part of its plan of conquest. That’s what  Baghdadi meant when he told the US soldiers: “See you in New York, guys!”

To attract attention on his intention to take New York, I published the following post on Facebook a few days after Baghdadi proclaimed himself a caliph.

Bagdadi See you in New Yorkpost

Under the post I placed this picture below, a photo from a CNN report that related the last words of Baghdadi to the Americans who had kept him prisoner in Iraq.

Bagdadi See you in New Yorkphoto

A long time before the creation of Daesh, Baghdadi was already dreaming of becoming a caliph, and of capturing New York…

Lina Murr Nehme