Category Archives: Tunisie

Rached Ghannouchi: “Pas Possible de déclarer apostats les gens de daesh”

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Quand on demande à Ghannouchi, leader d’Ennahda en Tunisie et principal allié du nouveau Président, Qays Saïd, ce qu’il pense des gens de Daesh, il répond: 

“Il n’est pas possible de déclarer apostats les gens de Daesh: ils sont l’image de l’islam en colère.”

Personnellement, je crois qu’ils sont surtout l’image cachée de Ghannouchi lui-même.

Capture d’écran Kapitalis

Lina Murr Nehmé, 19 octobre

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Tunisie : Ellouze soutient Qaïs Saïd

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Parmi les grands soutiens de l’excision, l’ex-député Habib Ellouze, nous l’avons vu. Pour lui, c’est une “opération esthétique” (1). Et parmi les grands soutiens de Qays Saïd, Habib Ellouze aussi. Et voici ce qu’il dit de lui:

“Qais Said est le dernier espoir du mouvement révolutionnaire islamique. Et sa victoire sera le laminage des ennemis de l’Islam”. 

Ellouze, bien entendu, parle de son islam à lui, avec excision “opération esthétique” et le reste. Le nouveau Président tunisien veut l’application de la charia, et donc, faire de la douce Tunisie, un Etat islamiste comme le Pakistan en 1977, l’Iran en 1979. Il est d’ailleurs le chouchou des médias occidentaux, comme l’était alors Khomeiny.

Lina Murr Nehmé, 16 octobre 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Tunisie : Qaïs Saïd président

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Qays Saïd serait, d’après les sondages, le nouveau Président de la Tunisie. Il est soutenu le parti Tahrir, qui est plus extrémiste que les Frères Musulmans, dont il est issu. En fait le Tahrir a été fondé par un Frère Musulman qui a quitté la confrérie parce qu’il voulait le califat immédiatement — et non, comme le voulait Hassan el-Banna, commencer par le bas pour aboutir au califat. 

Comme son but est le califat, ce parti était interdit, non en France et en Angleterre (où il était autorisé), mais dans quasiment tous les pays dits arabes. C’est un parti très virulent, très violent mais très petit, impopulaire partout, parce que les majorités orientales ne veulent pas de l’application de la charia chez eux. Il a pourtant réussi à gagner. Par quelles magouilles? Il a reçu l’appui des Frères Musulmans. Mais eux non plus ne sont pas majoritaires en Tunisie. Il n’y a qu’en Europe que les Frères sont tellement choyés et qu’ils disposent des plateaux de télévision — Oubrou, Bajrafil, etc. — alors que des Français en sont exclus parce qu’ils les contredisent. Je ne parle évidemment pas de Zemmour seul, mais de bien des musulmans comme Mohamed Louizi, qui aurait eu une bien plus grande publicité s’il était resté avec eux. Je ne parle pas non plus de moi. Quand je publie Tariq Ramadan, Tareq Oubrou, Dalil Boubakeur: ce qu’ils cachent pour démasquer ces gens, et que je vois que rien ne change, malgré les documents que j’ai publiés, j’ai peur pour ce pays.

Dans ce livre, je montre, entre autres, que le Frère Qaradawi, très aimé de la confrérie, pousse les musulmans à immigrer en France, à y prendre la nationalité “pour que les choses changent” par le poids démographique, car, dit-il aussi, Rome sera conquise, mais cette fois, pas par la violence, mais par le nombre: immigration, manifestations de sans-papiers, légalisation, droit du sol, enfants français, naturalisation des parents, etc. Vous connaissez le processus. Je ne vois pas pourquoi Kamel Daoud et Mohamed Sifaoui ont été tellement choqués de cette allusion à la guerre. Pourquoi Qaradawi les pousse-t-il à immigrer en France “pour que les choses bougent” et que la charia s’y installe? N’est-ce pas pour une guerre qui aurait lieu un jour? Est-ce que les gens aiment l’idée de la charia appliquée à eux-mêmes? Non. Surtout les Algériens qui, m’a dit mon ami Boualem Sansal, sont de gros consommateurs de vin. Donc, chacun d’eux recevrait 80 coups de fouet chaque fois qu’il sentirait l’alcool. Et après plusieurs récidives, il serait tué. Vous croyez qu’ils en ont envie? Et en Tunisie, le pays qui adorait Bourguiba — l’homme qui dévoilait les femmes et qui interdisait la polygamie — croyez-vous qu’on soit content de voir régner la charia? La victoire de Qays Saïd (photo de droite), c’est l’instauration de la charia à plus ou moins court terme. 

Le comble est qu’il a un cancer. S’il mourait en fonction, le pire serait à craindre.

Lina Murr Nehmé, 13 octobre 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Les tunisiens de France votent pour ennahdha

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Une Tunisienne ex-musulmane m’a envoyé ce message avec cette photo de “gilets noirs” à Charléty: 

“J’ai vu ces gilets noirs à Charletty. Ce sont des sans-papiers qui réclament des papiers. Certains d’entre eux étaient en seroual djellaba. J’ai dit aux Européens qui étaient debout: “J’aurais aimé que ces Noirs islamistes qui réclament des papiers et qui ont la tache noire au centre du front sachent que les musulmans ont réduit en esclavage au moins 17 millions de Noirs?” 

La majorité des Tunisiens en France et en Europe, ont voté Ennahda. Je leur dis: “Vous ne connaissez pas votre histoire véritable. L’histoire falsifiée plante en vous la haine.”

Lina Murr Nehmé, 11 octobre 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Tunisie : une jeune fille internée pour soupçon d’athéisme

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

En Tunisie, une jeune fille, fille d’imam, internée dans un hôpital psychiatrique car jugée “athée” par son père.

Un médecin la juge anormale parce qu’elle fait du camping avec ses amis et que cela ne correspond pas aux normes sociales tunisiennes.

Je me demande si ce médecin ne serait pas en même temps un spécialiste de la roqya. Car ces gens, qui voient des djinns partout, prétendent que le fait de ne pas prier ou d’avoir un comportement qui ne correspond pas aux normes, prouve l’existence d’un djinn qu’il faut expulser ou convertir à l’islam avec des coups. (Voir au sujet de la roqya le livre L’Islamisme et les femmes.)

L’Islamisme et les femmes, Salvator, 2017

Heureusement que cette jeune fille n’a écopé que de l’hôpital psychiatrique. Car elle aurait pu y laisser sa peau, si son père l’avait livrée aux mains d’un imam pour une roqya, comme c’est arrivé à Louisa, à Roubaix, qui en est morte.

Lina Murr Nehmé, 8 février 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Qui donc maltraite les migrants ?

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

La France est bien dénigrée au sujet des migrants. Pourtant, elle les traite mieux que les Français de souche qui n’ont plus de toit. Il est vrai que la voix de ces derniers ne peut se faire entendre.

En face, la Libye, pour dissuader les migrants chassés par la guerre de hanter ses terres, les vend en esclavage. Et l’Algérie les expulse carrément, radicalement, par centaines dans le désert, où ils peuvent mourir avec les migrants abandonnés par les trafiquants. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) affirme en avoir secouru 10.000 ainsi laissés au soleil, à la faim et surtout à la soif.

“Ils ont pris toutes nos affaires – argent, téléphone portable… tout, raconte un de ces migrants renvoyés dans le désert, un Malien. Ils nous ont maltraités et ils nous ont déposés dans le désert du Sahara. Et puis, nous avons été obligés de marcher des dizaines de kilomètres pour atteindre Assamaka, la première ville frontalière. C’était comme marcher en enfer. Les femmes enceintes et les enfants mineurs marchaient difficilement tandis que le soleil du Sahara était vraiment brûlant. Nous n’avions rien à manger et nous avons appris qu’au moins deux personnes sont mortes dans les dunes.”

Et les organisations prétendument humanitaires, ainsi que le Vatican, de réserver leurs reproches les plus durs à l’Europe, et particulièrement à la France. On intente des procès, tirant sur tous ce qui osent dire ce qui arrive. On ne va pas voir la tragédie des migrants en France et celle que ces derniers font subir aux femmes et autres riverains (cf. L’Islamisme et les femmes).

Les fachos, mes chers, ce ne sont pas ceux qui disent de renvoyer chez eux, dans des moyens de transport respectables et en leur payant le trajet, les migrants auxquels on ne peut pas assurer une vie décente. Les fachos, qu’ils se disent de droite ou de gauche, ce sont ceux qui mentent en prétendant qu’il est humain de parquer dans les rues de France à #LaChapellePajol ou à #Calais ou ailleurs les migrants qu’on ne peut pas loger.

Ces fachos, ce sont ceux qui prétendent que c’est bon pour le tiers-monde de le dépeupler de ses forces vives pour rendre ces hommes malheureux, insatisfaits, dans un Occident qui ne correspond en rien à ce qu’on leur en avait dit. Jetés dans un centre d’accueil sale, ces migrants se bagarrent entre eux, car les musulmans sont recrutés par les islamistes, ils se radicalisent, et il faut bien qu’ils tourmentent les réfugiés chrétiens qui, eux, sont de vrais réfugiés fuyant le génocide, notamment les Soudanais du sud. On a tout cela à Calais et à la Chapelle-Pajol.

D’après la BBC, l’Algérie a défendu sa décision d’expulser les migrants comme nécessaire pour prévenir l’insécurité et le terrorisme. Elle ne voulait pas que des individus traversent la frontière sans que leur identité ne soit connue.

 

Lina Murr Nehmé, 16 août 2018

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

“L’islamisme et les femmes” sur Judaïques FM

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Invitée par Maya Nahum dans le cadre de son émission « L’étoile et le jasmin », Lina Murr Nehmé aborde les principaux thèmes traités dans L’Islamisme et les femmes :

– Les quatre sœurs saoudiennes séquestrées et affamées, ignorées par le président Obama, malgré une médiatisation massive de l’affaire,

– L’alliance, dans les villes européennes, des associations religieuses avec les trafiquants de drogue, voulue à l’origine par les islamistes afghans,

– La montée en puissance des sermons qui lavent les cerveaux de jeunes musulmans, comme Kobili Traoré, l’assassin de Sarah Halimi, et la recrudescence des viols collectifs et autres violences faites aux femmes.

Télécharger le podcast de l’émission.

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Mohamed Choubi et les islamistes

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

 

Dans un milieu qui s’islamise au point de rétablir les viols collectifs des femmes non voilées, c’est un acte de courage de la part d’un comédien comme Mohamed Choubi, d’oser puiser le sujet de sa satire dans un livre religieux.

Certes, Mohamed Choubi y a été un peu fort dans sa défense du sexe féminin, puisqu’il sait qu’on ne plaisante pas avec le contenu du Coran chez les islamistes, et qu’il a tout de même traité Adam de “sale gosse” en plaisantant. Pourtant, on ne demandait autrefois pas la tête d’un comédien pour si peu au Maghreb.

Et que l’on ne croie surtout pas que le fait d’avoir les islamistes à ses trousses va rendre ce comédien impopulaire. Il faut se souvenir qu’il y a en ce moment une montée prodigieuse du nombre de conversions au christianisme ou à l’athéïsme en Afrique du Nord. Si, en Algérie ou au Maroc, des foules de 30.000 ex-musulmans osent se déclarer chrétiens au grand jour, que dire du nombre d’ex-musulmans qui n’osent pas dire qu’ils sont devenus athées ou chrétiens ?

Lina Murr Nehmé, 5 avril 2018

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin