Category Archives: Langue arabe

Nation française et nation islamique (oumma)

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

“Aujourd’hui, les définitions positives de la nation restent très contestables. Michael Walzer propose l’une des plus acceptables : “une communauté historique, liée à un lieu symbolique, instituant et révisant un mode de vie, en vue d’une autodétermination politique et culturelle”.”

(Gil Delannoi, La Nation contre le nationalisme, PUF, 2018, p. 27, citation relevée par Jérôme Maucourant).

 

Parlez de la France comme d’une nation liée à une même histoire et à une même culture, et on vous traitera de “nazi”, même si votre peau est d’un noir d’ébène. Faites le même discours en employant le mot arabe “oumma”, et on ne vous traitera pas de nazi.

Or “oumma” veut littéralement dire “nation”. L’appartenance à la oumma est un concept national à l’échelle mondiale qui est spécifiquement basé sur une culture commune, la culture islamique charriée à travers une langue commune, l’arabe. Et sur une histoire commune: celle que racontent les hadiths, la Sira, Tabari et Baladhori. Et aussi, celle des califats successifs, qui sont à la oumma ce que sont les rois à la France.

Le concept de “oumma” n’est pas géographique, mais uniquement historique et culturel (religieux). Les islamistes affirment qu’on appartient de facto à la oumma quelle que soit sa nationalité, à condition qu’on partage une même culture religieuse et une même histoire. Ils disent aussi que si on appartient à la “oumma“, il est impossible d’appartenir à une autre nation. Selon eux, le patriotisme est un crime (passible de mort).

D’après le concept islamique de oumma, tel qu’il est présenté dans le monde entier y compris en France, il est caduc, pour un Maghrébin né en France, de se dire français sur la base de sa naissance. Car l’appartenance nationale est culturelle ou historique et non géographique.

Il y a donc quelque chose de faux dans le jeu de ceux qui exigent qu’on les considère comme des Français quand il s’agit d’implémenter des éléments de charia (loi de la oumma) comme le voile en France, et non quand il s’agit d’accepter la culture et la façon de s’habiller françaises, puisqu’en arabe, “nation” est obligatoirement la communauté historique et culturelle qui inclut le vêtement, la nourriture halal, la séparation des sexes, le meurtre de l’apostat, etc.

Est-ce que par le plus grand des hasards il n’y aurait pas une toute goutte de racisme dans ce “deux poids deux mesures” ?

Lina Murr Nehmé, 19 septembre 2018

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Tuer Mickey Mouse

Tuer Mickey Mouse قتل ميكي ماوس

En apprenant l’arabe à l’école, les enfants n’auront plus besoin de traduction pour comprendre ce cheikh saoudien, qui explique pourquoi Mickey Mouse doit être tué :

“La charia appelle la souris “la petite faiseuse de mal [fouayssiqa]” et dit de la tuer, halal ou haram. Elle dit que la Souris met le feu à la maison et est mue par le Diable. La Souris est un des soldats du Diable et est mue par lui. Si la souris tombe dans un plat de nourriture solide, il faut jeter la souris et ce qui l’a touchée. Si elle tombe dans un liquide, il faut tout jeter.

Car la souris est I-M-P-U-R-E.
D’après la charia, la souris est une créature repoussante et corruptrice. Comment croyez-vous que les enfants verront la souris après avoir vu Tom et Jerry ? Toutes les créatures qui sont repoussantes par nature, par logique et d’après la loi, sont devenues merveilleuses et aimée des enfants. Même les souris. Mickey Mouse est devenu un personnage merveilleux, même si, d’après la charia, Mickey Mouse devrait être tué dans tous les cas.”

(Le même cheikh explique dans ma vidéo “Battre les femmes”, pourquoi il faut battre sa femme et comment).

Lina Murr Nehmé, 18 septembre 2018

________________
الشيخ المنجد وهو يدعو لقتل ميكي ماوس. وقد تراجع في ما بعد عن هذا الادعاء عندما “قامت الصرخة”
_________________________

Sheikh Munajjid: “The sharia says calls the mouse “little corrupter” and says it is permissible to kill it in all cases. It says that the mouse set fire to the house and are steered by Satan. The mouse is one of Satan’s soldiers and is steered by him. And if a mouse falls into a pot of food, if the food is solid chuck out the mouse and the food touching it. And if it is liquid you should chuck out the whole thing because the mouse is im-pu-re. According to Islamic law the mouse is a repulsive, corrupting creature. How do you think children view mice today after Tom and Jerry? Every creatures that are repulsive by nature, by logic and according to Islamic law have become wonderful and are loved by children. Even mice. Mickey Mouse has become an awesome character even though according to Islamic law, Mickey Mouse should be killed in all cases.”

 

Blanquer et l’enseignement de l’arabe : Cœur d’amour épris

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Cœur d’amour épris.

Le ministre de l’Education en France parle de mettre l’accent sur l’arabe à l’école. Parallèlement, on ne signale pas que le grec et le latin ne seront presque plus enseignés à l’école, puisqu’on a supprimé le Capes de Lettres classiques et que les latinistes et hellénistes sont de plus en plus rares au lycée. Donc il n’y aura plus de profs de grec et de latin. Donc, il n’y aura plus, à plus ou moins court terme, de cours de grec et de latin en France. La pénurie de professeurs se ressent déjà. Au lycée, certains sont obligés, pour faire du latin, de prendre une option “CultureS de la Méditerranée”, qui inclut évidemment des cours d’arabe.

Comme chacun sait, l’Arabie est une île de la Méditerranée. Et des linguistes médiatiques nous expliquent que l’arabe fait partie du patrimoine linguistique français.

Car, bien sûr, on a supposé que les Français d’origine maghrébine ne pouvaient apprendre que l’arabe, comme s’ils n’avaient pas de cervelle. Racisme et injustice. Tous les enfants peuvent apprendre et être capables d’apprécier les chefs-d’œuvre du grec et du latin, et comprendre les racines de tant de mots français.

Or l’arabe est une langue morte comme le grec et le latin. On supprime des langues européennes sous prétexte qu’elles sont mortes, pour les remplacer par une autre langue morte qui se trouve être, comme par hasard, celle dont les islamistes exigent l’apprentissage pour que leurs prêches soient accessibles aux jeunes et poussent ceux-ci à devenir djihadistes.

Mais pas ceux-ci seulement: bien des Français sont les cibles des islamistes. Faute de comprendre les tragédies grecques et Cicéron, ils comprendront au moins ce que disent ceux qui font les prières de rue.

(En plus, vous savez que Blanquer est censé être l’anti-Najat Vallaud-Belkacem.)

Lina Murr Nehmé, 10 septembre 2018

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin