Category Archives: Maghreb

Mohamed Choubi et les islamistes

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

 

Dans un milieu qui s’islamise au point de rétablir les viols collectifs des femmes non voilées, c’est un acte de courage de la part d’un comédien comme Mohamed Choubi, d’oser puiser le sujet de sa satire dans un livre religieux.

Certes, Mohamed Choubi y a été un peu fort dans sa défense du sexe féminin, puisqu’il sait qu’on ne plaisante pas avec le contenu du Coran chez les islamistes, et qu’il a tout de même traité Adam de “sale gosse” en plaisantant. Pourtant, on ne demandait autrefois pas la tête d’un comédien pour si peu au Maghreb.

Et que l’on ne croie surtout pas que le fait d’avoir les islamistes à ses trousses va rendre ce comédien impopulaire. Il faut se souvenir qu’il y a en ce moment une montée prodigieuse du nombre de conversions au christianisme ou à l’athéïsme en Afrique du Nord. Si, en Algérie ou au Maroc, des foules de 30.000 ex-musulmans osent se déclarer chrétiens au grand jour, que dire du nombre d’ex-musulmans qui n’osent pas dire qu’ils sont devenus athées ou chrétiens ?

Lina Murr Nehmé, 5 avril 2018

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Des prières de rue en Algérie ?

Concernant les prières de rues qui bloquent la circulation en France de façon illégale puisque les rues sont un bien public qui n’est pas réservé à une communauté donnée.

En Algérie, “Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs vient de relancer l’interdiction de pratiquer la prière, celle du vendredi notamment, en des endroits publics, situés, pour être plus précis, à proximité des mosquées.

Il arrive, en effet, que pendant la prière hebdomadaire du vendredi, plusieurs dizaines de fidèles s’agglutinent à l’extérieur des mosquées pour accomplir leur devoir religieux à même les trottoirs jouxtant les maisons de Dieu.

Ce genre de constat est visible notamment dans les mégapoles du pays, à l’instar d’Alger où les mosquées ne désemplissent pas chaque vendredi. Seulement, ce n’est pas là une raison, insiste le ministre des Affaires religieuses, pour tolérer les rassemblements des fidèles au niveau des endroits environnants aux lieux de culte.

Il a indiqué : « Seul l’intérieur des mosquées est fait pour les prières et si celui-ci est rempli de pratiquants, les autres fidèles n’ont qu’à prier chez eux et non pas dehors ». Faut-il juste rappeler que le fait de prier en des lieux publics a toujours été une pratique interdite par la loi en vigueur.”

Source : Le Temps d’Algérie, 19 juillet 2010

Lina Murr Nehmé, le 7 mars 2018

Ne confondons pas les Arabes avec leurs victimes

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

« Pourquoi le Français est français, l’Allemand est allemand, et l’Algérien est arabe ? Cela me dérange », a dit l’écrivain algérien Kamel Daoud (El-Watan, 20/02/2017).

 

L’identité arabe est celle de la Péninsule Arabique, ce n’est pas celle du Levant, dont les habitants ne comprenaient pas l’arabe quand les Arabes l’ont envahi.

 

Le vocabulaire libanais comprend beaucoup de mots qui viennent d’un grand nombre de langues, le tiers étant araméen. Et la grammaire de notre langue n’est pas arabe, mais araméenne.

 

Les Arabes sont une civilisation millénaire ; les Berbères, les Phéniciens, les Egyptiens et les Mésopotamiens ont des civilisations multimillénaires. Qui a pris aux autres ?

Nous avons aussi reçu des Perses, des Grecs, des Romains, des Arméniens, des Américains, des Russes : voyez notre architecture, notre peinture, notre musique.

Qu’y a-t-il d’« arabe » dans tout cela ?

 

La musique est interdite par l’islam. C’est pourquoi Tariq Ramadan interdit la musique, sauf la musique religieuse islamique. Par contre, la musique phénicienne, qui utilisait les mêmes instruments, était célèbre à Rome dans l’Antiquité.

 

Les Arabes qui sont venus au Liban et en Syrie, en Egypte et en Perse, en Irak et en Algérie, ne jouaient pas de musique, puisque c’est interdit dans le Hadith. Ils ont repris les musiques locales.

 

Tous les peuples des pays appelés abusivement “arabes” sont des peuples victimes des Arabes. Sauf les Saoudiens. Mais eux aussi sont victimes du génocide-nettoyage ethnique subi par leurs ancêtres.

 

Aussi, ne confondons pas les Arabes avec leurs victimes : on n’appelle pas les Français “Romains” parce qu’ils ont été envahis par Rome. Les Français sont-ils allemands parce qu’ils ont été occupés par les Allemands ? Sont-ils romains parce qu’ils ont été occupés par les Romains ? De même, ne nous appelez pas “Arabes” parce que nous avons été pillés, massacrés, violés par les Arabes.

Lina Murr Nehmé, février 2018

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

 

 

 

Mevlut Cavusoglu: “Nous ne sommes pas la France…”

Le ministre turc des Affaires Etrangères Mevlut Cavusoglu a dit : “Nous ne sommes pas la France, qui occupa l’Afrique.”
Il dit vrai. La Turquie a occupé le Moyen-Orient, Constantinople, l’Europe de l’Est, une grande partie de l’Asie et de l’Afrique, et a tué des millions de chrétiens et de non-chrétiens en Asie, en Europe, en Afrique.

وزير الخارجية التركية قال: “نحن لسنا فرنسا التي احتلي افريقيا”. هذا صحيح، فقد احتلت تركيا اكثر من ذلك بكثير. احتلت الشرق الأوسط، والقسطنطينية، وأوروبا الشرقية، وقسما كبيرا من آسيا، وقتلت الملايين من المسيحيين وغير المسيحيين في آسيا، وأوروبا، وأفريقيا.

The Turkish Foreign Minister Mevlut Cavusoglu said: “We are not France, which occupied Africa.”
He is right. Turkey occupied the Middle East, Constantinople, Eastern Europe, a large part of Asia and Africa, and killed millions of Christians and non-Christians.