Tag Archives: Alain Finkielkraut

Khaybar, Khaybar, ya yahoud

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Suite à cette frénésie d’antisémitisme, et pour remettre les pendules à l’heure et rappeler ce qu’il en est vraiment, si l’on compare les manifestations à Paris même, j’ai fait cette vidéo. Cette fois, je passe devant la caméra, chose dont j’ai horreur, mais il fallait faire vite, car par sa violence, ce genre de vagues d’accusations cause des haines et des méfiances, et cela peut finir dans des coups et blessures, dont certaines peuvent être mortelles.

Que signifie le slogan “Khaybar, Khaybar, ya yahoud” ?

Le slogan qu’on va entendre : « Khaybar, Khaybar, ya yahoud, jaych Mhammad sa (ou saoufa) yaaoud », veut dire : « Khaybar, Khaybar, ô juifs, l’armée de Mahomet va revenir ». On l’entend lors de cette manifestation, qui a eu lieu à Paris, place de la République, le 9 décembre 2017.

Il faut savoir ce qui s’est passé à la bataille de Khaybar (VIIème siècle). Khaybar est une oasis et une fortification naturelle qui se trouve sur la route des caravanes, en Arabie saoudite actuelle. Quand les armées de l’islam l’ont attaquée, c’était non pour des raisons politiques, mais uniquement pour une raison religieuse, et ceux qui changeaient de religion étaient épargnés. Au début, les juifs ont résisté, ils ont perdu la bataille, et tous ont été massacrés, tous les hommes et les garçons à partir de 12 ans inclus.

Les femmes et les enfants ont été réservées pour l’esclavage, la vente et le service, et pour le viol. Voyant cela, les juifs de Khaybar qui n’avaient pas combattu (il y avait plusieurs fortifications) a demandé la paix. Elle a obtenu la paix avec le statut de dhimmi, et a été en métayage sur ses propres terres.

On se demande alors comment un slogan pareil peut être lancé à Londres, à New York, à Paris ou en Belgique. Pourquoi enseigne-t-on ce slogan aux enfants en Orient ? Pourquoi fait-on des séries télévisées sur Khaybar ? Quand on parle de Khaybar, quand on prononce ce slogan, on se réfère à une attaque qui n’a pas été menée pour des raisons politiques ou militaires. Le hadith est bien clair : les juifs de Khaybar n’avaient rien fait. Ils ont été tués pour ne s’être pas convertis.

Donc, quand on emploie ce slogan aujourd’hui, ce n’est pas du tout dans un but « antisioniste », mais dans un but antijuif. Et quand on parle de massacre de Khaybar, on parle d’un massacre de juifs perpétré pour des raisons religieuses ou ethniques. Voilà ce qui, aujourd’hui, fait peur.

Lina Murr Nehmé, 19 février 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin