Tag Archives: Djihadistes

Retour des 130 djihadistes : Pourquoi ?

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Parlant du retour des djihadistes en France, il est bon de revoir cette vidéo faite par Euronews en 2014, au temps où ces messieurs cherchaient à aller en Syrie et non à fuir la Syrie.

Note: Nicolas Bon et son frère sont morts en commettant des attentats en Syrie pour tuer des Syriens, un peu comme des daeshiens non-français ont commis des attentats en France pour tuer des Français. Avec l’idée de tuer ensuite les Israéliens une fois que le barrage syrien et le barrage libanais auraient disparu. Et après Israël et la Jordanie, d’autres pays, et finalement la France. (Voyez ce qui se passe maintenant en Afrique, aux Philippines et en Birmanie.)

Ce sont ces messieurs que M. Emmanuel Macron refuse de laisser juger en Syrie selon les lois syriennes. Notez bien que ces “revenants” sont moins nombreux que les victimes de Daesh en France !

Maintenant ils reviennent en France… pourquoi?
Certes, on va les écrouer dès leur arrivée. Mais pour combien de temps? Combien de soi-disant condamnés à vie sont sortis de prison quelques années plus tard?

Lina Murr Nehmé, 31 janvier 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Strasbourg: Des apprentis djihadistes s’entraînent dans un parc public

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

 

Rassurez-vous, la photo ci-dessous n’a pas été prise en France mais en Syrie. Mais il y a tout de même eu, paraît-il, six “barbus en djellaba” qui s’entraînaient à faire le djihad dans un parc public à Strasbourg, poussant des cris de guerre et brandissant des armes factices. Des adultes et non des enfants jouant.

Les habitants du quartier ont appelé la police qui a appris que ces djihadistes amateurs voulaient “venger leurs frères musulmans morts sous les balles”. Ça ne vous rappelle rien?

Moi ça me rappelle l’assassinat de Sarah Halimi. C’est exactement ce qu’a dit Kobili Traoré. Après avoir tué cette retraitée qui ne lui avait rien fait, il avait dit qu’il avait “vengé ses frères”. Comme Kobili Traoré n’avait pas de frère à venger, il fallait comprendre qu’il s’agissait de ses frères en islam. Sarah Halimi était juive, donc sœur des Israéliens. Cette phrase et le cri d’Allahou Akbar m’ont fait penser à un attentat antisémite et m’ont poussée à enquêter dans ce sens, jusqu’à écrire L’islamisme et les Femmes. L’enseignement qu’avait reçu Kobili Traoré à la mosquée voisine, le poussait à faire ce genre de raisonnements. La publicité médiatique faite à des attentats près de lui, les appels des djihadistes et des islamistes à tuer les Français, l’y poussaient aussi.

Dans le parc de Strasbourg, donc, les apprentis djihadistes s’entraînaient apparemment à venger “leurs frères” à la manière dont Kobili Traoré a vengé les siens sur Sarah Halimi. Ils ont accueilli les policiers en leur disant qu’ils allaient “brûler en enfer”. (1)

Mais comme, en France, il n’est pas interdit de jouer, même à la faire le djihad pour venger ses frères musulmans (ce qui implique le meurtre de mécréants), aucune charge n’a été retenue contre ces “barbus en djellabas”.

Que se passera-t-il ensuite? Seront-ils fichés “S”? Surveillés? Ou oubliés comme Mohamed Merah et comme l’assassin de l’héroïque Beltrame ?

L’État pourrait estimer n’avoir pas de conseils à recevoir de ma part. Mais j’ai une demande, et je suis en droit de la faire après avoir annoncé ces tragédies dans des livres qui demeurent actuels. C’est que ces hommes soient surveillés, car ce genre de paroles fait peur, connaissant la littérature dont ils sont nourris et le sens des paroles qu’ils ont dites.

La suite des événements pourrait en effet se révéler bien plus sanglante et douloureuse qu’un simple entraînement d’hommes adultes jouant à la guerre dans un parc public. Car il y a beaucoup de femmes vivant seules comme Sarah Halimi en France, beaucoup de prêtres célébrant leur messe sans surveillance policière, comme le P. Hamel, beaucoup de danseurs allant veiller comme ceux du Bataclan, beaucoup de clients de supermarchés, beaucoup d’écoliers dans des écoles juives comme les enfants tués par Merah.

Un jour, ces six hommes pourraient avoir envie de cesser de jouer à la guerre contre les mécréants, pour commencer à la faire pour de bon. Et alors, il pourrait être trop tard.

Lina Murr Nehmé, 7 avril 2018

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2014/10/14/1971980-straasbourg-des-apprentis-jihadistes-s-entrainent-dans-un-parc-public.html

 

Commander nos livres : boutique

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin