Tag Archives: attaque au couteau

Encore Une attaque au couteau…

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin

Encore une attaque au couteau. Cette fois, dans un lieu particulièrement symbolique: au cœur de Paris, à la préfecture de police. Quatre policiers poignardés au couteau par Mickaël H., agent administratif martiniquais âgé de 45 ans, converti à l’islam depuis un an et demi.

Mickaël H. travaillait à la Direction du renseignement de la préfecture de police, en tant qu’informaticien au service technique. De ce fait, il était, davantage que les policiers, en contact avec les vidéos djihadistes. Il peut aussi les avoir connues par le biais de ses connaissances religieuses, puisqu’il allait prier à la mosquée, et qu’étant sourd, il devait faire davantage d’efforts que d’autres pour participer à la prière. Les sourds compensent en lisant; et quand on lit, on comprend mieux un texte, surtout quand on le lit en traduction.

Il ne présentait pas de problèmes comportementaux, nous dit-on, mais avait une relation conflictuelle avec sa cheffe. Aurait-il tué quatre personnes pour autant?

On dit qu’il refusait de saluer une collègue. Ce n’est pas nécessairement un signe de radicalisation: saluer oralement une personne de l’autre sexe n’est pas interdit chez les islamistes. Seul le contact physique l’est.

Il est possible que la conversion de cet homme n’ait rien à voir avec son crime. Mais cela fait trop d’agressions, notamment au couteau, qu’on attribue à des déséquilibrés, pour qu’a priori, je puisse me contenter de ces escapades intellectuelles. Ma dernière vidéo comptait quatre agressions très inquiétantes en deux ans, ne citant que celles qui n’ont pas été considérées terroristes alors qu’elles l’étaient visiblement (1). A ajouter aux meurtres de Villeurbanne, également au couteau, mais dont j’avais parlé dans une vidéo précédente.

Comprenez. Qui écume les quartiers pour convertir les gens? Les personnes respectueuses de la liberté de pensée? ou les islamistes? Et quelle est la littérature de prédilection de ces derniers? Moi, j’ai entendu de mes oreilles à la Bibliothèque Nationale de Paris, dans un des clubs il y a quinze ans, une conversation entre une jeune fille voilée et une jeune homme, et elle lui demandait avec admiration s’il allait faire le djihad.

C’est une conversation normale chez eux et chez les convertis. C’est une mode. L’effet de foule, c’est contagieux

Et les vidéos qu’ils regardent, et qu’ils montrent à leurs amis qui viennent les voir, savez-vous ce qu’elles contiennent? Il y a une chanson d’al-Qaïda/Nosra qui dit: “Nous venons à vous avec l’égorgement”. C’est la phrase que, d’après la biographie de Mahomet, ce dernier a dite aux gens de sa tribu, les Qoraych.

Passage de la Sira de Mahomet, contenant la phrase: “Entendez-vous, ô gens de Qoraych? Par celui dans la main de qui se trouve mon âme, je suis venu à vous avec l’égorgement.” Pour une très mauvaise version anglaise, voir:
https://islamqa.info/en/answers/135590/is-the-hadeeth-i-have-brought-slaughter-to-you-saheeh-and-how-should-it-be-understood

Et la biographie de Mahomet est prise par eux pour parole d’évangile! On trouve cette phrase dessinée sur des couteaux utilisés par Daesh contre l’armée libanaise, et trouvés par celle-ci quand elle a gagné la bataille.

C’est une phrase qui pullule sur les réseaux sociaux. Vous ne la connaissez pas. Mais ceux qui convertissent les Français, eux, la connaissent. Au Liban, ils l’écrivaient sur les murs: “O adorateurs de la croix, nous venons à vous avec l’égorgement”. L’ironie, c’est quand j’ai vu un musulman libanais mettre cette photo sur son mur FB, et écrire: “Et les portes de l’enfer ne pourront rien contre nous.” Car si les chrétiens se convertissent à l’islam en France, les musulmans se convertissent tout seuls au christianisme en Orient.

Graffiti sur le mur de Saint-Elie à Mina, quartier chrétien de Tripoli au Liban: “Adorateurs de la croix, nous venons à vous avec l’égorgement.” (avec faute d’orthographe)


Dans l’ambiance actuelle en France, la plupart des convertis occidentaux sont radicalisés, sauf dans des cas rares comme le mariage. Pour eux, le tueur de Villeurbanne est un héros, car il applique la phrase “Nous venons à vous avec l’égorgement”, et il faut l’imiter.

Vous, vous voyez l’horreur. Eux voient l’exploit.Même si ce tueur se révèle être malade, même s’il se révèle être en crise, comprenez que ce comportement n’est pas instinctif chez un Français. Malheureusement, on a tellement vu de vidéos de Daesh qui glorifient l’égorgement comme un châtiment de la mécréance… Dans cette capture d’écran, le djihadiste anglais Emwazi, surnommé Jihadi John, pointe son couteau et “jure” que Rome sera conquise.

Jihadi John: “Nous prendrons Rome.”

Il n’est pas normal non plus de voir autant de gens utiliser des couteaux pour des crimes en France. Ce n’est certainement pas un réflexe habituel chez un technicien informatique. Surtout quand il veut tuer plusieurs personnes. En France, on ne pense pas facilement à l’arme blanche qui est beaucoup plus dangereuse à utiliser que l’arme à feu. On n’est plus au temps des couteaux et des baïonnettes!

Vous qui n’avez pas connu la guerre, vous ne savez peut-être pas la différence. Mais posez la question à un soldat ou à un policier, qui pourtant ont appris le maniement de toutes les armes. Il vous le dira: il y a quelque chose d’inhumain à tuer avec un couteau ou un cutter. Ce sont des idées venues d’ailleurs. Même si cet homme se révélait avoir des problèmes, qui lui a donné l’idée d’utiliser un couteau?

En outre, qui pense à utiliser un couteau pour un meurtre en série, alors que le corps-à-corps rend le succès beaucoup plus risqué?

Et ne pensez-vous pas que cela fait trop d’attaques au couteau, en très peu de temps, en France? Trop d’attaques que les autorités classent, même quand l’assassin dit qu’il a tué pour une caricature de Mahomet?

Que doit faire le tueur pour les convaincre qu’il est un terroriste? Doit-il s’accrocher à leur cou et les supplier de l’écouter? Mais comprenez que cette attitude est dangereuse, et que plus le temps passe, plus ce genre d’enseignement se répand! Si la justice sévissait, il n’y aurait pas cette contagion! Pitié pour les victimes!

(1) https://www.youtube.com/watch?v=rHWQdyKaPK8

Lina Murr Nehmé, 3 octobre 2019

Email Twitter Facebook Pinterest Google+ Linkedin